J'avais 18 mois et il était mon premier ami. Ni lui ni moi ne le savions mais nous nous aimions d'une amitié interdite puisqu'il était né lapin. Idem pour mes amis veaux ou cochons.

Je les ai tous aimés, je les ai choyés, je les ai aussi regardés partir sans pouvoir réagir. Je les ai pleurés, je leur ai demandé pardon. Pardon de ne pas avoir pu les sauver.

A 18 ans, en quittant le nid, et après des années de conflit, j'ai pu vivre la délivrance de devenir végétarienne et ensuite végane.

Mettre les pieds au Rêve d'Aby a été comme un retour aux sources. Tellement de souvenirs joyeux mais aussi douloureux. Les larmes ont coulé, trop d'émotion...

Mais en regardant Aby, Junior, Matt, Robin et tous les protégés, j'ai compris que ma place était parmi eux et que je pouvais à présent apporter ma pierre à l'édifice et les aider. Les aider en les remettant sur pied, physiquement et psychologiquement, et espérer pour eux de belles adoptions. 

Mais aussi les aider par la sensibilisation et l'information auprès de nos visiteurs.

Je suis heureuse que mon fils Ethan puisse, grâce au refuge, vivre le respect, l'amour et la compassion auprès de nos protégés.

Stéphanie, bénévole depuis mai 2017