top of page
9 ÉQUIDÉS AFFAMÉES SECOURUS PAR UNE COALITION DE REFUGES !

Ce vendredi 1er mars, la police de Lokeren (Flandres) établit un procès-verbal et obtient une autorisation de saisie pour 7 chevaux et 2 poneys retrouvés en triste état. Averties par les autorités, les associations Animaux en Péril, Le Rêve d’Aby, Au Bonheur Animal, Veeweyde (refuge du marais), Equi Rêve et Silence Animal s’organisent et se mettent en route afin de prendre en charge les animaux.

Selon les informations récoltées sur place, de graves faits de négligence ont été constatés par la police dans une écurie.
Après plusieurs avertissements, les propriétaires ont tenté, en dernier recours, de cacher les équidés en les enfermant dans des abris de fortune à la sortie de la ville.

Des chevaux maltraités dissimulés

Accompagnés de la police, les membres des associations se donnent rendez-vous devant la parcelle sur laquelle sont emprisonnés les équidés. Pour accéder à la rangée de « box » miteux, les véhicules doivent emprunter un chemin étroit, coincé entre une autoroute et des zones de cultures.

Les chevaux et poneys sont enfermés dans un cabanon de fortune, divisé en plusieurs « boxes », fabriqué avec de vieilles planches de bois et de tôles. Les chevaux ne disposent d’aucune litière et sont forcés de vivre dans leurs déjections. Un demi-tonneau de grains et une brouette de foin sont découverts… À l’extérieur de l’abri et donc non accessibles.

Une prise en charge urgente

Les chevaux sont dans un état d’embonpoint qui va de la maigreur à la cachexie (fonte des graisses et des muscles). Privés trop longtemps de nourriture, certains chevaux n’ont plus que la peau sur les os. Les poneys Shetlands sont eux aussi mal-en-point, maigres et très faibles. Le groupe d’équidés souffre de différents maux : leur robe est ravagée par la vermine (gale, poux) au point qu’un cheval souffre d’une grave dépilation. Ces animaux sont aussi rongés par les parasites internes, ce qui occasionne des diarrhées sévères et les pieds de certains chevaux sont déformés par le manque d’entretien.

En l’absence de tout complément alimentaire, certains équidés vacillent à la sortie de leur box. Deux jeunes chevaux présentent ce qui ressemble à une malformation des postérieurs et un poney Shetland est retrouvé avec la crinière ensanglantée, il présente une plaie au niveau de l’encolure.

Grâce au caractère docile des équidés, l’embarquement se passe sans heurts. À peine entrés dans les véhicules, ils se ruent d’ailleurs sur le foin que leur offrent les bénévoles.

Les animaux ont été transférés d’urgence dans les différents refuges où les équipes mettent tout en oeuvre pour les revalider au plus vite, en attendant la confirmation de saisie définitive par la police flamande.

Les associations Animaux en Péril, Le Rêve d’Aby, Au Bonheur Animal, Veeweyde (refuge du marais), Equi Rêve et Silence Animal remercient la police locale de Lokeren pour leur efficacité !

bottom of page