top of page
NOUVELLE INTERVENTION

Les interventions s’enchaînent pour l'association Le Rêve d’Aby qui est une fois de plus intervenue pour venir en aide à des animaux maltraités. Cette fois, l’équipe du refuge n’a pas hésité à faire 130km après l’appel de l’Unité Bien-être animale de la Région wallonne en direction de la province du Luxembourg, dans la soirée du vendredi 24 novembre. Les inspecteurs vétérinaires de l'UBEA contactent Le Rêve d'Aby après un contrôle ayant révélé de mauvaises conditions de détention pour un cheval de trait, un poney shetland et deux moutons. Les ASBL Help Animals et Equi’Rêve réagissent également à cet appel et se montrent elles aussi disponibles à accueillir de nouveaux protégés.

La saison hivernale met déjà les équipes du Rêve d’Aby à rude épreuve. En deux semaines, c’est la cinquième fois que les soigneurs et bénévoles se mettent en route pour prendre en charge des animaux en détresse. Les places se font rares au refuge de Gembloux, mais tout est mis en oeuvre pour répondre aux sollicitations des autorités.

Après une heure et demie de route dans l’obscurité, les intervenants découvrent une situation désolante. Une jument de trait, un étalon shetland et deux brebis pataugent dans un champ de boue laissé à l’abandon. Les excréments et objets dangereux jonchent le sol, les clôtures tiennent à peine debout et l’entrée du terrain s’effectue en déplaçant deux palettes pourries par l’humidité.

Pour se protéger des intempéries, les animaux doivent s’entasser dans un abri de fortune dont le sol n’est plus qu’un mélange de boue et de déjections.

Le terrain n’est pas entretenu et le petit groupe de rescapés ne l’est pas du tout non plus. C’est d’abord l’état physique des deux brebis qui préoccupent les membres des associations. Une brebis porte sur le dos des kilos de laines humides et infestés de parasites, elle n’a pas été tondue depuis plusieurs années. Les équidés ont eux aussi une robe attaquée par les parasites et extrêmement sale. Pour ces derniers, leurs sabots sont cassés et la partie interne des pieds est même pourrie. C’est évidemment l’humidité prolongée qui en est la cause.

La propriétaire des animaux se présentera sur les lieux durant l’intervention et ne reconnaîtra pas la gravité de la situation ni l’état exécrable dans lequel elle a plongé ses animaux. Après discussion avec les autorités, elle signera un acte d’abandon, ce qui a pour effet positif pour les associations de devenir immédiatement propriétaires des animaux pris en charge.

Une fois bien arrivés dans les différents sanctuaires, les animaux ont reçu une première visite vétérinaire. Le protocole de soins est entamé dans la foulée : traitements internes et externes contre les parasites, soins élémentaires pour les pieds et tonte des ovins plus que nécessaire pour les débarrasser de cette enveloppe putride.

Au Rêve d’Aby, nous avons accueilli le petit poney shetland renommé « Petit Louis » ! Il repose pour la première fois depuis longtemps sur un lit de paille propre. Il recevra très bientôt la visite du maréchal-ferrant et celle du vétérinaire pour sa castration. Le charmant Petit Louis rejoindra ainsi ses congénères pour profiter d’un quotidien paisible au refuge du Rêve d’Aby.

bottom of page