Anicée, bénévole terrain

L'amour des animaux, je suis tombée dedans toute petite !

 

A 18 ans, je suis devenue activiste après avoir pris conscience de la cruauté envers les animaux lors d'une visite au Marineland puis j'ai continué mon chemin de réflexion... Un chemin qui en toute logique me conduisait vers un monde meilleur, après avoir travaillé pendant 13 ans en animalerie... Le traitement des animaux, que ce soit dans les usines à chiots, mais aussi dans les parcs animaliers, les cirques et bien sûr l'industrie agro-alimentaire. Il fallait d'urgence conscientiser les gens ! 

Je suis végétarienne depuis toujours, en transition végane. Dans mon monde à moi, je me sens souvent incomprise avec mes discours sur la souffrance animale mais un jour le hasard m'a conduite au Rêve d'Aby. Là, j'ai trouvé le monde meilleur que je cherchais, avec des personnes en or qui pensent comme moi.

J'ai toujours soutenu les associations et les refuges pour les chiens et les chats mais j'avais besoin d'être au plus près des animaux, d'autres animaux. Au Rêve d'Aby, les soucis de la vie quotidienne disparaissent. Je me sens en paix avec moi-même.

Et une rencontre a bouleversé ma vie... Une boule de poils avec des cornes est arrivée un jour près de moi. Jules... Du parrainage à l'adoption, il n'y avait qu'un pas que j'ai franchi pour vivre avec lui ma plus belle histoire d'amour.

Mon emploi du temps ne me permet pas d'être aussi souvent au Rêve d'Aby que je le voudrais mais j'y vais autant que je le peux, aujourd'hui et demain... Pour un monde meilleur.

Pour moi, le bénévolat est bien plus qu'un engagement. Le refuge est devenu mon refuge.